TOC Maroc, les enjeux d’une participation marocaine

TOC Maroc, les enjeux d’une participation marocaine

Réunis sous la houlette de l’initiateur de ce projet, et organisateur du Salon Cremai, M. Kamal Rahal Essoulami, par ailleurs dirigeant du leader de la gastronomie marocaine, le Groupe Rahal, un Comité d’exception, formé des plus grands chefs marocains, mesure à sa juste valeur les enjeux de la participation marocaine au Bocuse d’Or et à la Coupe du Monde de la Pâtisserie :

Profiter d’une vitrine médiatique unique au monde, grâce à la couverture exceptionnelle par médias internationaux, aussi bien spécialisés en tourisme, gastronomie, et luxe, que destinés au grand public, principalement l’Europe, premier pourvoyeur de touristes pour le Royaume.

Installer définitivement le Maroc comme référence des métiers de couche de haut niveau, parmi les plus grands professionnels du domaine, après avoir conquis avec succès les podiums de la Coupe du Monde de la Pâtisserie, la Coupe du Monde de la Boulangerie, la Coupe du Monde des Glaciers et sacré champion au Mondial de la restauration des collectivités en 2009.

Valoriser les métiers de bouche comme vecteur de promotion touristique, suivant les Orientations Royales contenues dans le discours de Marrakech en 2001.

Produire une émulation dans le milieu des chefs marocains, à même de tirer la discipline vers le haut et promouvoir des ocations et des talents en la matière.

Laisser un commentaire