4 questions à Karim Rahal Essoulami

http://www.lnt.ma/wp-content/uploads/2011/10/Logo_la_nouvelle_tribune.pngcremaiAprès 4 jours de rencontres professionnelles dédiés aux tendances de l’hôtellerie et de la restauration, Crémai a réuni  plus de 185 participants, entre exposants et partenaires, réalisant ainsi une progression de 23 % par rapport à l’édition précédente. Les 17623 visiteurs de cette édition sont venus découvrir l’offre novatrice et originale présentée par les exposants marocains et étrangers avec plus de 600  marques en équipements, produits et services pour la restauration et l’hôtellerie. Il s’agit d’une opportunité unique, Crémai étant le seul événement du continent où les professionnels peuvent identifier les tendances phares de leur marché et trouver les solutions  nécessaires à leur mise en œuvre. La Nouvelle Tribune  a rencontré lors de cet événement le Président du Groupe Rahal , Karim Rahal Essoulami.

Entretien 

La Nouvelle Tribune : quel regard portez-vous sur le secteur de la pâtisserie au Maroc ?

karim rahal essoulami

Mr Abdel Karim Rahal ESSOULAMI, président du groupe Rahal et fondateur du salon cremai

 Karim Rahal Essoulami : Le secteur est très porteur, des ouvertures se font chaque mois et c’est pour cela que le Crémai existe. Nous avons créé cette plateforme pour accompagner les nouveaux investisseurs, [leur permettre de] de s’équiper et de choisir leurs fournisseurs. C’est un secteur qui se structure de mieux en mieux grâce notamment aux efforts de la fédération et des associations.

Quelle est votre opinion sur les écoles et les centres de formation aux différents métiers de bouche ?

Les écoles aujourd’hui donnent une excellente base à ces jeunes. C’est à travers l’expérience qu’ils développent leurs connaissances et leur savoir-faire. Ils sont aujourd’hui l’avenir des métiers de bouche au Maroc. Les challenges et les compétitions permettent à ces jeunes de briller grâce à leur talent.

Quelles sont vos ambitions en tant qu’organisateur de ce salon ?

Notre salon est la plateforme qui regroupe les opérateurs du secteur pour aller de l’avant. Nos ambitions sont de faire du Maroc un des pays les plus présents sur la scène  gastronomique internationale.

Comment expliquez-vous l’intérêt et l’implication du groupe Rahal pour cette manifestation aujourd’hui pérenne et bien médiatisée ? 

Le groupe Rahal a créé le  salon Crémai pour regrouper toutes les forces du secteur autour d’un projet commun. Les concours permettent de sélectionner les équipes nationales culinaires en cuisine, pâtisserie et boulangerie qui représenteront notre drapeau. Ces deux dernières éditions, nous avons aussi créé la coupe d’Afrique de Pâtisserie et la coupe d’Afrique de la Boulangerie afin de consolider la position de leadership du Maroc en Afrique.

 Entretien réalisé par Fatimazahraa Rabbaj

1 commentaire
  1. Félicitations pour la réussite de cette édition et nous regrettons l’absence de la Fédération Marocaine des Droits du Consommateur ( FMDC, Émail: almoustahlikoune@gmail.com) dont l’association fondatrice ( Association Marocaine de Protection et d’Orientation du Consommateur- AMPOC)avait contribué à la réalisation du premier salon Crémai. nous souhaitons travail avec les professionnels des métiers de bouche dans le cadre de partenariat.
    Cordialement

Laisser un commentaire